Accès au site santé Retour à la page d'accueil
Accueil du site baignades.sante.gouv.fr
Actualités à signaler
Qualité des eaux de baignade
Organisation du contrôle sanitaire
Conseils et recommandations
Eau & Santé

Conseils et recommandation

 

Sommaire

 
 

Chaleur et déshydratation

publié le 7 janvier, 2008
 
     


 

Exposition au soleil : mieux vaut prévenir

Chaque année, l’exposition excessive au soleil conduit à des insolations. Elle accélère aussi le vieillissement de la peau et joue un rôle essentiel dans l’apparition des cancers cutanés dont la fréquence est en progression chez les patients de plus en plus jeunes. Il est donc important de prendre les précautions adaptées.
quatre enfants portant des lunettes de soleil
femme mettant de la crème solaire à un enfant
  • Appliquez une crème solaire ayant un indice qui correspond à votre type de peau.
  • Préférez pour vous exposer au soleil les plages horaires avant 11 heures et après 16 heures, où l'intensité du soleil est moindre.
  • Portez un chapeau, une casquette ou un foulard pour évitez les insolations et des lunettes de soleil à verres filtrants.
 
En savoir plus :

L'exposition à de fortes chaleurs constitue une agression pour l'organisme, et peut conduire à une déshydratation, l'aggravation d'une maladie chronique ou un coup de chaleur. La France a enregistré 14 802 décès surnuméraires lors de la forte vague de chaleur de l'été 2003. La surmortalité résulte, non seulement des défaillances de la thermorégulation (hypothermie ou hyperthermie) mais aussi de l'aggravation d’affections cardiovasculaires, de pathologies respiratoires et psychiatriques. Parmi les victimes, les personnes âgées, à l’état général altéré, sont les plus nombreuses.
Le plan "canicule" recense les actions à mettre en œuvre, notamment par les pouvoirs publics, pour lutter contre les conséquences des chaleurs extrêmes). et en particulier pour prévoir et surveiller ces événements et réduire leurs conséquences sanitaires.
 
Un dossier est mis en ligne sur le site du ministère de la santé sur la prévention des risques cutanés (coups de soleil, vieillissement cutané prématuré, cancers), et les effets ophtalmiques (kératite et cataracte) liés à l'exposition solaire.
 
Par ailleurs, l'Institut national du cancer (INCa) organise une campagne estivale de prévention des mélanomes et met un dossier en ligne sur son site http://www.e-cancer.fr.
 
Deux règles élémentaires sont à respecter :
  • s'exposer raisonnablement au soleil;
  • protéger efficacement les jeunes enfants contre le soleil et les nourrissons contre les coups de chaleur.
 
D'autres mesures de prévention simples suffisent à bien vous protéger, respectez les.
  • A tout moment de la journée, il est recommandé de porter des lunettes de soleil, et pour les enfants, tee-shirt et chapeau. Il est recommandé d'utiliser une crème solaire à indice de protection élevé (25 et plus, consultez votre pharmacien à ce sujet) et de renouveler l'application toutes les 2 heures.
  • Les personnes dont la peau ne tolère pas le soleil, qui rougissent facilement et bronzent peu, et les enfants quel que soit leur type de peau, doivent éviter l'exposition solaire entre 12 et 16 heures.
  • Les personnes dont la peau permet le bronzage ne doivent s'exposer que progressivement en utilisant les premiers jours une crème solaire contenant un écran filtrant les ultraviolets (mais sans pour autant prolonger l'exposition sous prétexte qu'ils utilisent un écran). Il faut se souvenir que l'on est plus exposé si l'on reste immobile que si l'on bouge, et se méfier de la pénétration des ultraviolets au travers des nuages et de leur réverbération sur l'eau et le sable (on n'est pas totalement à l'abri sous un parasol).
  • En règle générale, tout le monde doit chercher à réduire le temps passé à l'extérieur en été, en particulier dans la tranche horaire 10 h à 14 h (heure solaire) et se souvenir que l’on est plus exposé aux ultraviolets en altitude et près de l'équateur.
  • Enfin, attention à certains produits (cosmétiques, eaux de toilette, mais aussi médicaments : cyclines, phénothiazines, sulfamides) qui entraînent une photo-sensibilisation, c'est à dire une grande vulnérabilité de la peau au soleil.

Attention à la déshydratation

femme buvant de l'eau
En période de forte chaleur, il est indispensable de boire abondamment pour éviter la déshydratation, c'est à dire une perte excessive d'eau par l'organisme. Les personnes âgées et les nourrissons sont particulièrement sensibles au risque de déshydratation.
Que faire pour éviter la déshydratation ?
  • Donnez à boire régulièrement aux jeunes enfants avant qu’ils ne le réclament.
  • Evitez les efforts aux heures les plus chaudes et pendant les deux heures qui suivent les repas.
  • Mouillez vous le front et la nuque régulièrement et portez un chapeau.
  • Buvez souvent et en bonnes quantités.
En savoir plus :

Les nourrissons sont particulièrement sensibles à la déshydratation en raison d'une transpiration plus importante que celle des enfants plus âgés, car leur régulation thermique est encore mal établie. De plus ils ne peuvent clairement exprimer leur soif. Les signes d'une déshydratation aiguë sont généralement les suivants :
  • une peau sèche et chaude après une période de transpiration excessive;
  • des yeux creux;
  • une fièvre élevée;
  • des signes neurologiques allant de la somnolence à l'hyperexcitabilité.
 
Cet état de déshydratation peut évoluer dans les cas extrêmes vers un coma susceptible de laisser des séquelles irréversibles ou devenir mortel si le traitement est trop tardif. L'urgence médicale est traitée en milieu hospitalier. Le traitement s'effectue en milieu hospitalier. En attendant la mise en place d'une perfusion, il faut refroidir le corps de l'enfant avec de l'eau et des linges humides.

Quelques règles simples permettent de prévenir efficacement la déshydratation :
  • faire boire l'enfant très fréquemment (eau, jus de fruit, bouillon de légumes légèrement salé),
  • habiller les nourrissons avec des vêtements légers,
  • éviter l'exposition au soleil et à la chaleur (jamais entre 12h et 16h l'été), en particulier dans un lieu confiné (voiture, landau,...),
  • éviter les longs trajets en voiture (faire des arrêts fréquents),
  • mouiller souvent leur corps,
  • ne pas hésiter à demander l'avis d'un médecin dès le moindre symptôme inhabituel.