Accès au site santé Retour à la page d'accueil
Accueil du site baignades.sante.gouv.fr
Actualités à signaler
Qualité des eaux de baignade
Organisation du contrôle sanitaire
Conseils et recommandations
Eau & Santé

La qualité de l'eau de baignade et la santé

 

Sommaire

 
 

Les algues microscopiques

publié le 7 janvier, 2008
 
 

Origine

En mer comme en eau douce, on observe parfois des phénomènes d’eaux colorées, vertes, rouges ou brunes communément appelés « fleurs d’eau » ou « blooms algaux ». Ces phénomènes sont liés à la prolifération d’algues microscopiques (ou phytoplancton) qui se développent en fonction des caractéristiques de l’eau (quantités de sels nutritifs, azote et phosphore, température, …).
Certaines zones de baignade en mer ou en eau douce à certaines périodes de l’année, sont particulièrement propices au développement du phytoplancton. Parmi toutes les espèces de phytoplancton, certaines produisent des toxines pouvant être à l’origine de troubles de santé pour les baigneurs, la toxicité étant fonction de la quantité de toxines produites.
Bloom algal dans un plan d'eau
Pour évaluer le risque, quand une eau de baignade change soudainement de couleur un comptage des cyanobactéries et dans certains cas un dosage de toxine (dont le résultat est généralement exprimé en quantité de microcystine LR) est effectué.

Surveillance

Les DDASS participent au recueil d'informations sur la présence de cyanobactéries dans les sites de baignade en eau douce.
En mer, la surveillance des phénomènes de prolifération d'algues est effectuée grâce au Réseau Phytoplanctonique (REPHY) mis en place depuis 1984 par l’IFREMER (Institut Français de Recherche pour l’Exploitation de la MER). Les données du REPHY peuvent, le cas échéant, être complétées par celles acquises par divers organismes de recherches, laboratoires universitaires, ou institutions non directement impliqués dans les processus réglementaires, comme par exemple le CERBOM (Centre d’Etudes et de Recherches de Biologie et d’Océanographie Médicale en Méditerranée).
En savoir plus : www.ifremer.fr

Conséquences sur la santé

En eau de mer, les blooms sont souvent spectaculaires mais peu d’entre eux présentent des risques pour la baignade. La toxicité concerne surtout les coquillages filtreurs qui peuvent alors devenir impropres à la consommation. (la pêche à pied).
En eau douce, les risques sont liés à la présence de toxines libérées par les algues de la famille des cyanobactéries (souvent appelées algues bleues). Celles-ci se développent en particulier dans les eaux peu profondes, tièdes, calmes et riches en nutriments.
Selon leurs types, les toxines sont, à certains seuils, susceptibles d'être à l'origine de troubles somatiques de nature et d'intensité variables tels que des gastro-entérites aiguës, voire des atteintes neurologiques. Ces troubles surviennent à la suite d'une ingestion ou éventuellement de l'inhalation d'eau contaminée.

Conseils sanitaires

Respectez les interdictions de baignade pouvant être prises localement sur la base des analyses de cyanobactéries.